Despre mine

Fotografia mea

We are a touroperator travel agency based in Brasov-Romania, functioning since 2005 march. We are specialized in incoming and in multi country tours around Romania. WWe can customize your tours or offer you one of our tours which already are on our web site : www.visittransilvania.ro

sâmbătă, 23 ianuarie 2016

Le répétable fardeau



Le répétable fardeau

Ceux à qui les parents sont vivants, et non pas que des ombres,
Même en dormant entendent pleurer les yeux du monde.
Que l’on ait été sage ou non, ou que l’on soit à présent,
Aujourd’hui, en vieillissant, ils nous manquent, nos parents.
Quels parents ? Juste des gens, qui n’ont plus de place,
Faute d’avoir tant d’enfants et tant de malchance
Juste des croix, encore vivantes, respirant difficilement,
Ce sont eux ces parents qui soupirent incessamment.
Quels parents ? Ils sont tout simplement des gens,
Douloureusement conscients de la valeur de l’argent.
Jeunes ou non, peu importe, leurs cheveux ont blanchi
Pour s’être fait tellement de soucis,
Pour aider leur enfant réussir dans la vie,
Combien de nuits blanches, d’angoisses, d’ennuis !
Même maintenant, quand j’écris, comme si je hurlais,
Je les vois, je les sens souffrir dans un coin.
Après de longues semaines on pense à eux, enfin,
Vieux enfants que nous sommes, avec de vieux parents.
Est-ce qu’ils ont du bois pour le chauffage, est-ce qu’ils ont mal au dos,
Est-ce qu’ils ne sont pas déjà morts, tristes, dans leurs maisons….
Entre eux et leurs enfants il y a une meute de chiens,
Ainsi que l’ombre lourd du pain quotidien.
Ceux à qui les parents sont vivants, et non pas que des ombres,
Même en dormant entendent pleurer les yeux du monde.
Car le plus dur dans la vie ce n’est pas d’être l’enfant,
Le plus dur dans la vie c’est d’être le parent.
Les yeux du monde pleurer, plein de larmes écoulées,
Mais pour le déluge, ce n’est toujours pas assez.
A-t-on encore des parents ? Ont-ils encore des enfants ?
Sur cette terre de croix, c’est trop dur pour les humains,
La tête baissée, humiliés par les besoins,
Dans une petite ville, au fond d’un patelin,
Ils attendent sans cesse un signe de leurs ancêtres,
Ou que leurs enfants leur écrivent une lettre.
Des fois, comme des fantômes, ils se traînent dehors,
Et ils parlent de nous, comme de leurs aïeuls morts.
Ceux à qui les parents sont vivants ne sont pas encore abandonnés,
Ceux à qui les parents sont vivants ont encore un passé.
Ils nous ont mis au monde, élevés, amenés jusqu’ici,
Et nous avons nos propres enfants aujourd’hui.
Ils peuvent sembler énervants quand on n’a plus rien à leur demander,
Et généralement ils sont aussi un peu agaçants.
Ils ne voient plus, ils n’entendent plus, ils marchent trop lentement,
Il faut trop leur redire et leur expliquer et ça prend du temps,
Cabossés, bosselés, dans un rythme infernal
Ils nous demandent si on connait un directeur d’hôpital.
Ils font tellement pitié, n’est-ce pas,
Surtout parce qu’ils sont devenus impuissants ?
On les sent comme un fardeau, et ils en sont conscients,
Et leurs regards nous implorent muettement…
Il reste peu de temps, vraiment peu,
Pour porter encore ce fardeau.
Ensuite, on sera très libres dans ce monde,
Et plus personne ne nous demandera quoi que ce soit.
Et le jour où on sentira inévitablement
Que nous sommes un fardeau pour nos propres enfants,
Et quand, tardivement, désespérément, on comprendra
Ce qu’aujourd’hui on ne comprend pas,
On saura enfin pourquoi les enfants oublient dans une seconde,
Et pourquoi ils ne voient aucun œil pleurer dans ce monde.
On saura pourquoi le déluge n’est pas encore venu,
Quoiqu’il pleuve sans arrêt et qu’il neige toujours,
Quoique le monde dans lequel on est maintenant des parents
Sanglote éternellement.

TOUCHING ROMANIAN SONGS


https://www.youtube.com/watch?v=9NDouPzwG9w

Prayer for parents

Mysterious and serene
finishing their purpose
beside us they lay and die,
our dear, dear parents.
God, call them back,
they've led an unhappy life,
and make them young as they were,
make them younger than we are.
For those who made us
give an order, do something
to delay them
so they can start over.
They paid with their life
for their children's errors
God, grant immortality
to the parents that die.
Look at them going
look at them fading away.
Candles in a cuckoo's nest
seem to be silent and seem to snow.
Full of disease and in pain
we return in the earth.
As long as we are, as long as they are
Honor your parents.
The earth is hanging heavier and heavier
departing is getting harder and harder.
I kiss your hand, my father
I kiss your hand, my mother
but why are you looking at me like that
my daughter and my son?
I'm the one to follow
My dearest, I'm going as well
I kiss your hand, my father
I kiss your hand, my mother
Good bye, my son
Good bye, my daughter
My father, my son
My mother, my daughter

Romanian Troops, Cross The Carpathian Mountains


THIS SONG WAS THE MAIN SONG OF THE ROMANIAN ARMY IN THE GREAT WAR

https://www.youtube.com/watch?v=qHs32vygkDM

Romanian Troops, Cross The Carpathian Mountains

A historic song reminds us
That we will be brothers forever,
A battle song as old as The Union
You, my fellow citizens, listen to this:
Romanian troops, cross The Carpathian Mountains,
To war, with leaves and flowers
Victory awaits you, your brothers await you too
Thinking fondly about the mountain passes.
Ardeal(Transylvania), Ardeal, Ardeal is calling us
We are the only hope!
Boy, kiss your parents and your brothers
And then let’s go to war!
Ahead, ahead towards The Great Union
Let us break the unfair boundary,
Let us cross The Carpathians, we need Ardeal
Even if we could be buried alive.
They accomplished The Union with the swords, oh, the hearts they had!
To Alba we were all heading,
All the people of the country agreed with the union,
The will of the people.
We were all Romanian troops,
Moldavia, Muntenia, Ardeal,
The natural union with the motherland
Was the rightest ideal.
This is the story of our Ardeal
And of our brave people
The whole history with battles and sacrifice
Lives in today’s union.
Justice and peace watch over The Carpathians
And there are leaves and flowers all across the country
The victory is ours, they are our brothers,
Long live the three colours!
We want peace for our country and world peace,
And if they cast a curse on us
The Carpathians and its brothers will come together
Following the supreme lider.
Romanian troops, cross The Carpathian Mountains,
To weapons, with leaves and flowers
Victory awaits you, your brothers await you too
Thinking fondly about the mountain passes.

ROMANIAN SONGS

One of the most touching romanian songs about one of the lost romanian teritories: Republic of Moldova occupied by the soviets sanged Grigore Lese :
https://www.youtube.com/watch?v=f-wcMfGdMow

The next one another golden voice of Romania, Ileana Sararoiou, also left us to soon
https://www.youtube.com/watch?v=EKACUwP582Q

Folkloric music from Oltenia also, Maria Lataretu
https://www.youtube.com/watch?v=2Zco-GVJ6m0

A famous old romanian song especially for parties by Nicolae Furdui Iancu:
https://www.youtube.com/watch?v=ROeKww2N62A